Caverne-Du-Cinephage

Samedi 14 janvier 2012 à 11:30

http://caverne-du-cinephage.cowblog.fr/images/19846340jpgr640600b1D6D6D6fjpgqx20111110125430.jpg
Film réalisé par : Goro Miyazaki;

Avec les voix ( originales ) de :
   - Masami Nagasawa ( Umi Matsuzaki );
   - Junichi Okada ( Shun Kazama );
   - Keiko Takeshita ( Hana Matsuzaki );
   - Yuriko Ishida ( Miki Hokuto ) ... ;


Sorti le :
11 Janvier 2012;

Genre : Animation, Drame;

Nationalité : Japonais;

Durée : 1h31;



Synopsis :


Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d’une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l’horizon. Au lycée, quelqu’un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C’est peut-être l’intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu’Umi n’a pas manqué de remarquer... Attirés l’un par l’autre, les deux jeunes gens vont partager de plus en plus d’activités, de la sauvegarde du vieux foyer jusqu’à la rédaction du journal. Pourtant, leur relation va prendre un tour inattendu avec la découverte d’un secret qui entoure leur naissance et semble les lier… Dans un Japon des années 60, entre tradition et modernité, à l’aube d’une nouvelle ère, Umi et Shun vont se découvrir et partager une émouvante histoire d’amitié, d’amour et d’espoir.



Critique :

Après avoir vu ce nouveau film des studios Ghibli, réalisé non pas par le maitre du genre à savoir Hayao Miyazaki mais par le fils de ce dernier Goro, le spectateur conclura que le talent de Hayao est totalement fantomatique dans ce film.

Nous sommes face à un film totalement différent des oeuvres précédentes aussi bien dans le contexte moralisateur qui faisait leur charme que dans la qualité d'écriture du scénario qui est ici un mélodrame banal et attendu. Outre la forte beauté visuelle et ce don atavique pour coloriser avec virtuosité un univers, le spectateur n'est somme toute jamais surpris et pourtant les " rebondissements " le voudraient bien. Cette amitié renfermant un secret s'avère assez ennuyeuse et on ne s'attache que difficilement aux personnages. On aurait pu croire à une once d'audace ( le film abordant furtivement le thème de l'inceste ), mais le tout s'écroule beaucoup trop vite ce qui produit chez le spectateur un désintéressement permanent. Malgré tout, les studios Ghibli ont le talent pour proposer dans leurs films des musiques mirifiques et " La Colline Aux Coquelicots " en est l'exemple parfait. C'est d'ailleurs une des rares chose à laquelle on peut s'accrocher.

" La Colline Aux Coquelicots " est une regrettable déception à cause d'un scénario au ras des pâquerettes. On regrette beaucoup le merveilleux " Arrietty " sorti l'an dernier.


3/10


Morgan.





Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://caverne-du-cinephage.cowblog.fr/trackback/3162546

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast